Inscription

Ou

Tu as déjà un compte? Connexion

Connexion

Ou

Tu n'as pas de compte ?

Mot de passe oublié ?

Mot de passe oublié

Retour à la liste des sons

Jean Baptiste Say

Economie - Terminale

Fiche de révision du brevet et bac en rap.
Ecoute la musique sur notre application

Paroles

COUPLET 1 : A 15 ans je suis grouillot, dans une maison de commerce Plus tard, avec mon frère j’étudie en Angleterre J’apprends l’anglais et débute dans les affaires Retour brutal à Paris quand mon patron décède Je débute dans la banque, embauché par Clavière 21 ans, je suis partisan et révolutionnaire J’y lis “La richesse des nations”, co-fonde une revu littéraire Dirige la rédaction, puis j’entre au tribunat 1803, “Traité d’économie politique” J’y défends une vision libérale de l’économie Napoléon est contre, me demande de réécrire des parties Je refuse, je suis exclu : fini la politique Interdit d’exercer mon métier de journaliste Entrepreneur, j’investis dans l’industrie du coton L’affaire se développe, je suis un patron paternaliste Napoléon abdique, je publie “La seconde édition” J’y livre ma vision par une division tripartite : Production, Répartition et Consommation Cette division tripartite deviendra un classique Et la production, fera la richesse des nations REFRAIN x2 Loi de Say ou loi des débouchés Offre et demande toujours équilibrés Il n’y aura pas de crises généralisées Ceci est ma vision, je suis Jean-Baptiste Say COUPLET 2 : Je pense que « l’offre crée sa propre demande » Que la croissance ne s’obtient qu’en la stimulant Que l’inflation vient quand on relance la demande C’est ma loi des débouchés que je défends Je ne crois pas aux crises généralisées L’économie finit toujours par s’équilibrer De l’autorégulation à la stabilité La crise de surproduction n’est pas envisagée Libre fixation des revenus et des prix Conditions nécessaire pour une justice économique Plus généralement je défends des échanges libres Après tout, même pour importer il faut produire Pourquoi l’Etat intervient dans l’économie ? Quand gonfler un prix est économiquement nuisible On paie plus que la valeur utile du produit Le meilleur impôt est donc le plus faible possible REFRAIN x2 Loi de Say ou loi des débouchés Offre et demande toujours équilibrés Il n’y aura pas de crises généralisées Ceci est ma vision, je suis Jean-Baptiste Say